Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

L. CAMBIER (ONERA)

La simulation numérique haute performance constitue de nos jours une composante à part entière de la science, qui s’ajoute à la théorie et à l’expérimentation. Elle permet des avancées en recherche fondamentale dans des domaines extrêmement variés comme l’astrophysique, le climat, les sciences de la vie ou dans des disciplines de la physique également très diverses comme la mécanique des fluides, la mécanique des structures ou la science des matériaux.  Elle est un élément essentiel pour la compétitivité industrielle et l’indépendance nationale, en particulier dans le secteur aérospatial. En relation étroite avec les progrès majeurs effectués ces dernières années en science des données, la simulation numérique s’appuie aujourd’hui sur des « supercalculateurs » qui allient puissance de calcul toujours plus forte et traitement de volumes de données toujours plus grands .

Dans le même domaine de discussion :
Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic3 – Quel encadrement juridique de l’intelligence artificielle ?

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic3 – Quel encadrement juridique de l’intelligence artificielle ?

E. BONNET (Lexing Alain Bensoussan Avocats)

Aujourd’hui omniprésente, l’intelligence artificielle impacte par sa transversalité tous les secteurs, à tel point que rares seront les activités humaines dont elle restera exclue. Levier de croissance de nature à modifier en profondeur les modes de production et les modèles économiques existants, elle préfigure, aux yeux de certains, de nouveaux types de rapports sociaux qui ne seraient pas purement humains. D’où l’importance de mettre en place un véritable écosystème juridique propre aux algorithmes. D’autant que l’implication des plus grands acteurs de l’économie numérique mondiale, l’importance des enjeux financiers, l’engouement de la recherche et les questions d’acceptabilité sociale constituent une assise particulièrement solide à l’avènement d’un véritable droit de l’intelligence artificielle.

Dans le même domaine de discussion :
Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic2 – Les métropoles, nouveaux acteurs clés du développement économique par l’innovation ?

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic2 – Les métropoles, nouveaux acteurs clés du développement économique par l’innovation ?

Pk. HAOUAT (Erdyn)

Nous discuterons des politiques et des pratiques en matière d’innovation des métropoles de référence en France et à l’étranger. Si la région a longtemps été et reste encore l’échelon territorial privilégié pour l’élaboration, la conduite et l’évaluation des politiques publiques de soutien à l’innovation, la structuration des territoires autour de puissantes métropoles ouvre un nouveau champ d’action pour les politiques publiques d’appui au développement économique. L’innovation figure en bonne place dans ces politiques. Echelon administratif supplémentaire, ou acteur de proximité pertinent pour le soutien aux écosystèmes d’innovation, quelle est la valeur ajoutée des métropoles ? Une série de monographies illustrées d’exemples et de réalisations concrètes permettra d’éclairer le débat .

Dans le même domaine de discussion :
Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic1- L’Innovation Managériale et la transformation culturelle de nos organisations

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic1- L’Innovation Managériale et la transformation culturelle de nos organisations

G. PRINCE (Thales Alenia Space)

La complexité et la volatilité du monde dans lequel nos entreprises ou institutions opèrent nécessitent l’adaptation de nos organisations en termes de culture d’entreprise. Dans ce contexte, l’accompagnement de l’humain, des équipes, doit aussi évoluer pour aller vers plus de confiance, de transparence et de collaboration, valeurs portées par l’Innovation Managériale au travers de nouvelles méthodes de travail.

Le débat pourra ainsi notamment porter sur les facteurs facilitants et les éléments bloquants de telles transformations, et sera enrichi par les partages d’expérience des participants. La lecture du livre Reinventing Organizations de Frédéric Laloux, ou le visionnage sur YouTube de conférences de l’auteur, peuvent être un préalable intéressant à la participation à cet Entretien »

Dans le même domaine de discussion :
Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic4-Ecosystèmes régionaux et filières stratégiques : place des pôles de compétitivité dans le paysage européen ?

 6 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic4-Ecosystèmes régionaux et filières stratégiques : place des pôles de compétitivité dans le paysage européen ?

Y.BARBAUX, Pôle Aérospace Valley

Créés en 2005 dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir les pôles de compétitivité ont permis la structuration de l’innovation dans les territoires français, en intégrant Grands Groupes, PME, ETI, et établissements de Recherche et de Formation, avec le soutien des Régions et de l’Etat qui contribuent au financement des projets et des structures. Sur une quinzaine d’années plus de 7,5 milliards d’euros ont été investis dans près de 2000 projets collaboratifs et plus de la moitié a été allouée aux PME et ETI. Cette contribution reconnue des pôles au dynamisme économique des petites entreprises dans les territoires a conduit le gouvernement à lancer fin 2018 l’ère 4, allant de 2019 à 2022, avec une ambition renouvelée sur la production d’innovations, mais aussi avec des priorités qui pourraient sembler contradictoires d’un plus grand alignement sur les filières stratégiques nationales et d’un plus grand transfert aux régions du pilotage de ces pôles. Comment ne pas devenir schizophrène et concilier les exigences d’une cohérence nationale forte et d’une volonté des régions de maîtriser leur développement économique, avec les nouvelles capacités que leur confère la loi NOTRe ? Et qu’en est-il plus particulièrement d’une filière dont les champions jouent sur un terrain de jeu mondial ?

Dans le même domaine de discussion :
Ic4 – L’apport de la simulation numérique haute performance à la recherche et à la compétitivité

Ic3- “Les intelligences Artificielles” pour l’industrie : quel type pour quelle innovation ?

 6 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ic3- “Les intelligences Artificielles” pour l’industrie : quel type pour quelle innovation ?

S. CHANCHOLE, Ecole X

Intelligence Artificielle (IA), Deep-Learning, et Big data sont devenus des buzzwords envahissant les médias, et trop souvent utilisés de façon quasi interchangeable. Ces divers termes sont certes liés mais absolument pas synonymes, et l’IA est en réalité un domaine très vaste et assez hétérogène, au point qu’il serait plus exact d’utiliser le pluriel : LES IntelligenceS ArtificielleS. Nous tenterons de clarifier cela en proposant une typologie illustrée de cet ensemble de techniques. Celle-ci nous permettra ensuite d’initier un débat sur l’adéquation des divers types d’IA selon les caractéristiques des applications, et sur les natures différentes des innovations qu’elles peuvent apporter.

Dans le même domaine de discussion :