6 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ma3 – Développement de biocomposites pour intérieurs d’avion : la quadrature du cercle ?

Gilles HOCHSTETTER (ARKEMA)

L’industrie aéronautique est de plus en plus demandeuse de solutions matériaux présentant une bonne empreinte environnementale et les bio-composites apparaissent comme une solution attrayante, notamment pour les intérieurs d’avions. Reste cependant à passer les normes de résistance au feu et depuis des années les chimistes se heurtent à cette spécification, très difficile à satisfaire.Cela a conduit Arkema à se lancer dans une voie nouvelle, visant à rendre intrinsèquement ignifuge des polyamides biosourcés.  L’introduction des composites biosourcés à fibres naturelles se heurte également à d’autres spécifications techniques, telles qu’une faible reprise en eau du composite ou une haute température de transition vitreuse pour la résine.

Même si les travaux battent leur plein du côté des chimistes pour avancer vers une conformité des biocomposites aux normes et aux spécifications en vigueur dans l’aéronautique, il est nécessaire d’ouvrir un second front du côté des spécificateurs et des autorités de régulation, en revisitant les pré-requis, de façon à ne pas bloquer l’introduction des matières bio-sourcées dans les avions.

Dans le même domaine de discussion :
23 avril 2024 | 14h00-17h00
15

Ma2 – Contrôle non destructif des Matériaux Composites

Jean Marie MORVAN (Dassault Aviation)