25 places disponibles

1 visiteur regarde actuellement cette page

Mo1- Modélisation et simulation dans les enquêtes de sécurité.

H.DENIS, BEA

Lorsqu’on parle d’enquête sur les incidents et les accidents d’avions, tout le monde pense immédiatement aux enregistreurs, les fameuses boîtes noires. Même si le nombre de paramètres enregistrés est en constante augmentation, il est rare de pouvoir se baser uniquement sur ces données pour déterminer le comportement de l’avion et/ou de ses différents systèmes lors des événements. Il est souvent nécessaire de recalculer précisément certains paramètres qui sont sous-échantillonnés ou de calculer des informations non enregistrées. On pense alors immédiatement à l’utilisation de modèles et de simulations. Même si la solution est souvent maîtrisée par les constructeurs aéronautiques, son application à l’enquête accident est souvent délicate. Les résultats sont quelques fois purement et simplement considérés comme invalides par les bureaux d’enquête. Les discussions entre industriels et enquêteurs peuvent alors être animées. Mais n’est-ce pas un simple problème de référentiel ?

Dans le même domaine de discussion :