25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ia1 – L’IA hybride vers une IA certifiable

Juliette MATTIOLI (Thales)

L’intelligence artificielle (IA) s’est fortement développée ces dernières années dans de nombreux domaines critiques tels que l’aéronautique, l’énergie, l’automobile, la défense, la santé… nécessitant de pouvoir démontrer leur conformité à des objectifs de qualité, de sûreté, de sécurité et de fiabilité et cela tout au long du cycle de vie des systèmes embarquant des composants à base d’IA. Mais, leur conception n’est pas neutre. En effet, l’IA est plurielle. L’IA dirigée par les données couvrant l’IA statistique et connexionniste est l’IA des sens (perception). L’IA à base de connaissances, qualifiée aujourd’hui de « Good Old Fashioned AI » (GOFAI) ou IA symbolique, est celle du sens (raisonnement). Garantir des propriétés telles que l’explicabilité, la validité, l’intégrité, la robustesse … et la responsabilité, questions encore aujourd’hui ouvertes, l’IA hybride peut  être une réponse pour aller vers la certification de l’IA. Mais, « l’addition de ces deux courants, IA symbolique et IA connexionniste, constitue le défi d’aujourd’hui » comme le souligne Nicholas Asher (Directeur scientifique de l’Institut Interdisciplinaire en Intelligence Artificielle ANITI).

Dans le même domaine de discussion :