En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

Jean RIVENC (Airbus)

L’électrification des avions dans un proche avenir va entraîner l’augmentation des tensions nécessaires aux nouvelles fonctions (hybridation, propulsion électrique et électrification de gros  systèmes). Cette augmentation de tension fait apparaître des phénomènes physiques qui jusqu’alors étaient peu visibles et n’avait pas de conséquence sur les avions.

Aujourd’hui ces phénomènes sont à prendre en compte pour garantir la sûreté, la fiabilité et la durée de vie des futurs avions, d’autant plus que le domaine aéronautique est l’un des rares à cumuler toutes les contraintes: basse pression et haute température. Ce débat présentera une partie des ces phénomènes, les décharges partielles, charge d’espace et arc électrique et la façon dont l’avionneur peut définir et contrôler ces phénomènes. L’exposé s’appuiera sur des résultats de recherches récents, de façon à rendre concrets et vivants les thèmes qui seront présentés.

Dans le même domaine de discussion :
En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En3 – Moteurs électriques : de l’électromagnétisme à la mécanique

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En3 – Moteurs électriques : de l’électromagnétisme à la mécanique

Jean-Baptiste DUPONT (Vibratec)

Tous les équipements intégrant des moteurs électriques, de la machine de traction au simple moto-ventilateur, sont susceptibles d’émettre bruit, vibration et pulsation de couple dont l’intensité dépend fortement de leurs architectures et de la commande. Les machines électriques génèrent des excitations dynamiques générant des forces et des vibrations résultants des phénomènes électromagnétiques mis en jeu. L’atelier propose de donner un éclairage sur l’état de l’art dans le domaine :

  • Comment prédire et contrôler ces excitations ?
  • Avec quels moyens expérimentaux et numériques ?
  • Quelles sont les différences entre les différentes architectures, notamment à quoi faut-il s’attendre avec l’avènement de technologies telle que le moteur à flux axial par rapport au flux radial?
Dans le même domaine de discussion :
En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En2 – Technologies passives pour la gestion thermique de composants électroniques et électriques

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En2 – Technologies passives pour la gestion thermique de composants électroniques et électriques

Antoine DE RYCKEL (CALYOS)

L’augmentation des équipements électriques à bord de l’avion nécessite de repenser la gestion thermique pour tenir les objectifs de fiabilité et rendement élevés. Les solutions de refroidissement actuelles reposant sur de l’air forcé ou des circuits actifs ont un impact sur la consommation énergétique et sur la fiabilité des systèmes.

L’utilisation de technologies passives à pompage capillaire peut être une réponse alternative à ces enjeux.

Quel est l’état de l’art sur le sujet, quelles sont les opportunités offertes par cette technologie pour la gestion thermique ? Pour quels cas d’applications ?

Dans le même domaine de discussion :
En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En1 – Système de génération électrique par pile à combustible : dimensionnement, challenges, réalisations

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En1 – Système de génération électrique par pile à combustible : dimensionnement, challenges, réalisations

Karine PRINCE (Liebherr)

Alors que le besoin en puissance électrique des systèmes augmente, les nouvelles générations de moteurs sont plus susceptibles aux prélèvements d’énergie non propulsive.  Une des solutions à ce problème est la génération de puissance électrique non propulsive utilisant une pile à combustible hydrogène.

Cet atelier présentera une avancée des travaux en terme d’architecture et de dimensionnement ainsi que des démonstrations en cours, pour alimenter un débat sur les thèmes suivants:

Quelles conditions pour une solution technique viable ? Comment assurer la gestion thermique du système ? Comment adresser les besoins des charges électriques ?

Dans le même domaine de discussion :
En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En4 – L’hybridisation électrique pour la propulsion d’un avion

 18 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En4 – L’hybridisation électrique pour la propulsion d’un avion

P. Daste (AIRBUS)

L’électrification des avions et notamment de la propulsion électrique est souvent synonyme d’avions tout électriques. Mais il existe un intermédiaire, qu’on pourrait apparenter aux véhicules terrestres dit « hybride », c’est l’hybridation des moteurs actuels. Cette présentation dresse un panorama des différentes architectures possibles avec les enjeux associes (empreintes carbones et règlementations).

Dans le même domaine de discussion :
En4 – Phénomènes physiques liés à la haute tension

En3 – Futures tensions à bord des avions

 14 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

En3 – Futures tensions à bord des avions

C. Donadille (AIRBUS)

L’électrification des systèmes et l’électrification de la propulsion entraînent aujourd’hui une augmentation de la puissance électrique à embarquer.

Quelles conséquences sur les tensions à utiliser à bord ? Tensions continues versus tensions alternatives, quelles tensions pour le système propulsif et pour les systèmes non propulsifs ? Quelles sont les synergies possibles avec le monde industriel et notamment celui l’automobile ? Cette présentation donnera une vision des différentes gammes de tensions envisagées, en fonction des architectures et du besoin en puissance.

Dans le même domaine de discussion :