Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

F. Faria (Thales)

Un serveur à bord qui offre une évolutivité matériel de par sa conception, conçu pour permettre le remplacement de certains composants (technologie en lames) et une évolutivité de ses capacités (calcul, stockage) pendant toute la durée de vie du serveur.Le logiciel est lui aussi revu pour permettre le support des technologies « Cloud ». Ces technologies, proches du monde de l’internet des objets permettent de déployer des logiciels de façon standardisée tout en augmentant la résilience du logiciel et la maintenabilité du logiciel. Elles permettent d’amener à bord les cas d’utilisation des fournisseurs de services (Google, VOD, booking, maintenance prédictive …).Durant l’entretien, nous pourrons traiter la question qui est : quel sera l’impact de l’introduction du Edge Computing sur la répartition des fonctions?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av3 – De l’interaction à la collaboration Humain-Systèmes intelligents

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av3 – De l’interaction à la collaboration Humain-Systèmes intelligents

J. Diaz (THALES)

Compte tenu de l’interaction toujours croissante et de plus en plus profonde entre les humains et les systèmes intelligents, il est clair que des efforts doivent être mis en œuvre pour assurer une charge de travail cognitive moins exigeante pour l’opérateur. La clé pour cela est de mettre l’accent sur la relation Humains / Systèmes Intelligents, en veillant à ce que cette interaction soit la plus efficace possible. Toute difficulté de compréhension à ce stade peut avoir des répercussions importantes. Ainsi, nous proposons d’adresser la complexité de la communication entre humains et systèmes intelligents en la rendant mutuellement intelligible. Ça signifie: S’assurer que les Systèmes Intelligents et les Humains vont dialoguer à un niveau qui est celui de l’intention opérationnelle de l’opérateur humain. Clarifier les propositions du système intelligent d’une manière qui peut être facilement utilisée par les humains. L’approche qui consiste à créer une représentation cognitive partagée et mutuellement compréhensible, contribue à combler le fossé ontologique entre l’abstraction de haut niveau utilisée par les humains et cette abstraction de bas niveau utilisée par les Systèmes Intelligents. Quelle implication sur le design des interfaces Humains ou Systèmes Intelligents ? C’est ce sujet de l’évolution de l’interaction à la collaboration que nous vous proposons d’aborder durant l’entretien.

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av2 – Les Systèmes de Vision au service des avions commerciaux

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av2 – Les Systèmes de Vision au service des avions commerciaux

S, Bousquet (AIRBUS)

Airbus travaille sur le développement de fonctions basées sur l’EFVS pour Enhanced Flight Visions System. Ce système est une caméra composée de plusieurs capteurs dans le domaine du visible et de l’infra rouge installée dans la zone radôme de l’avion. Cette caméra fournit une image de l’environnement au devant de l’avion et projette cette image dans l’écran d’affichage en tête haute au pilote (HUD : Head Up Display) se superposant à la symbologie de ce HUD et à la vue du monde extérieur L’objectif est de fournir une meilleure connaissance de l’environnement au pilote pour des vols de nuit ou en conditions météo marginales mais également fournir du gain opérationnel aux compagnies aériennes lorsque des conditions de météo dégradée type brouillard sont rencontrées. Les challenges de ce développement sont variés : installation, définition des concepts opérationnels pour répondre aux attentes des compagnies aériennes en fonction de leurs réseaux, démonstration de l’avantage visuel, définition du training des pilotes …Quels concepts opérationnels sont les plus avantageux en fonction des réseaux des compagnies aériennes ?Quel futur pour ce senseur vis à vis des fonctions d’autonomie et notamment de futures fonctions de navigation basée Vision ?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av1- Formation Flight – quel impact sur l’avionique et l’embarqué du fait de l’évolution de l’ATM et des liens de communication

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av1- Formation Flight – quel impact sur l’avionique et l’embarqué du fait de l’évolution de l’ATM et des liens de communication

Ph. Masson (AIRBUS)

Airbus a démontré lors de vols d’essai que le principe de vol en formation des oiseaux migrateurs est applicable à l’aviation civile, et permet des bénéfices de consommation et des réductions d’émissions significatives (CO2 / NOx).Ce concept de vol collaboratif peut permettre de contribuer aux objectifs environnementaux de l’aviation, et ce avant l’arrivée de nouvelles générations d’avions avec de nouvelles propulsions. Un premier concept d’opération a été identifié, et permet d’anticiper les besoins avioniques, ATM, et de communication. Quels sont les principaux challenges opérationnels pour la mise en opération du concept et les solutions à y apporter ?Un besoin de communication nouveau doit être défini pour coordonner la paire. Quelles solutions peuvent être envisagées ?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av4 – L’avion autonome : les conséquences technologiques

 7 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av4 – L’avion autonome : les conséquences technologiques

P. LAURENS (Airbus)

​L’aviation tire souvent l’innovation technologique.

Ce n’est pas vraiment le cas pour les technologies de l’autonomie qui sont issues principalement de l’automobile et du monde grand public.

Cette origine va avoir vraisemblablement des conséquences sur l’industrie aéronautique notamment sur l’introduction de ces nouvelles technologies dans un avion commercial.

Mais quelles sont ces technologies ? Quelles conséquences pour un avion de ligne ?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

Av3 – L’avion autonome : contexte et enjeux

 Plus que 5 places disponibles !

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av3 – L’avion autonome : contexte et enjeux

P. TRAVERSE (Airbus)

Depuis quelques années, les investissements dans le véhicule autonome sont massifs, y compris dans l’aéronautique.

L’automatisation de fonctions rend l’aviation plus sûre. Cette autonomie accrue pourrait se traduire un jour par une moindre présence humaine, mais … comment seront perçues ces évolutions ?

Etes vous prêts ?

Dans le même domaine de discussion :