Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Thomak LEDUC (Thales)

Dans des situations complexes, dans un contexte de pression temporelle forte, les équipages d’aéronefs actuels garantissent une sécurité minimale du vol, fondée sur la redondance pilote / copilote.

L’introduction dans le cockpit d’automatisation de plus en plus conséquente a introduit la réflexion sur la réduction de l’équipage, voire même jusqu’à l’autonomie totale de l’appareil. Même en prenant en compte ce nouveau paradigme, l’opérateur humain doit rester le dernier filet de sécurité des futurs vols.

Dans l’intérêt d’assister cet opérateur, il est essentiel de pouvoir introduire des systèmes capables de synthétiser la situation aux éléments minimaux et pertinents.

La question à laquelle nous devons répondre est la suivante : comment mettre en place ce type de systèmes capables de synthétiser le contexte et le rendre cohérent pour un opérateur humain ?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av3 – Le concept Green Flag

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av3 – Le concept Green Flag

Laurent FLOTTE (Thales)

​Ce concept, élaboré par Thales, la DSNA et Air France dans le cadre de l’étude Provert, consiste pour une autorité de contrôle aérien à classifier certains espaces aériens comme Green Flag en période de trafic modéré. En coordination avec le contrôle aérien, les pilotes empruntant ces espaces peuvent pleinement exploiter les pratiques d’éco-pilotage, consistant à optimiser les paramètres du vol (route, altitude, vitesse) pour limiter au maximum la consommation de carburant, et donc les émissions de gaz à effet de serre. Le concept repose sur l’utilisation d’outils digitaux collaboratifs permettant d’ajuster dynamiquement  les contraintes appliquées aux vols tout en assurant leurs sécurité.  Nous analyserons, durant l’entretien comment l’échange entre les acteurs  des restrictions de circulation, des conditions météorologiques, des zones sensibles au climat et des conditions de trafic du jour ainsi que les attentes correspondantes des compagnies aériennes permet d’identifier et de réaliser des trajectoires plus efficaces en termes d’émissions.

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av2 – Enjeux de la protection du spectre aéronautique sur les équipements Communication / Navigation / Surveillance

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av2 – Enjeux de la protection du spectre aéronautique sur les équipements Communication / Navigation / Surveillance

Olivier PELLAY (Airbus)

Le Spectre Radio Fréquence est une ressource rare et limitée qui constitue un enjeu majeur dans de nombreux domaines. L’arrivée des nouvelles technologies de télécommunication bouscule l’équilibre spectral et menace le bon fonctionnement des systèmes existants. Pour le secteur de l’aviation, la coexistence est essentielle pour permettre aux systèmes aéronautiques de continuer à opérer sans interférence, de permettre aux nouvelles technologies de se déployer mais aussi d’en tirer bénéfice. Le débat permettra donc de s’interroger sur la façon dont la communauté aéronautique va pouvoir relever le défi de procéder aux adaptations indispensables aux systèmes CNS visant à faire face aux évolutions récurrentes de l’environnement spectral tout en continuant à assurer les services liés à la sûreté de la vie, l’interopérabilité mondiale et la compatibilité avec une flotte existante d’avions qui ont une durée de vie d’environ 20 ans

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av1- Passage du monde de la navigation en cap magnétique vers une navigation en cap vrai : impacts sur l’avionique, gains et verrous

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av1- Passage du monde de la navigation en cap magnétique vers une navigation en cap vrai : impacts sur l’avionique, gains et verrous

Laurent AZOULAI (Airbus)

La navigation en cap magnétique est un des fondements de la navigation aérienne, régissant les cap des pistes d’atterrissage et la définition des routes aériennes liées à des balises de radionavigation. Les aéronefs naviguant uniquement en cap magnétique se font rares grâce à l’avènement du GPS tandis que ceux capables de naviguer en cap vrai, doivent maintenir à jour des bases de données de déclinaison magnétique. Les variations plus fréquentes de la déclinaison magnétique et de la position du Nord magnétique affectent les Etats pour maintenir à jour leurs données de navigation tandis que des compagnies aériennes souhaitent simplifier leurs équipements en effectuant leur navigation uniquement en cap vrai. Le débat permettra d’identifier et de discuter des gains et des verrous techniques et opérationnels de cette transition vers une navigation en cap vrai pour les acteurs du transport aérien et en particulier l’impact sur l’avionique.

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

 21 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av4 – Evolution de l’architecture computing : l’apport du Edge Computing

F. Faria (Thales)

Un serveur à bord qui offre une évolutivité matériel de par sa conception, conçu pour permettre le remplacement de certains composants (technologie en lames) et une évolutivité de ses capacités (calcul, stockage) pendant toute la durée de vie du serveur.Le logiciel est lui aussi revu pour permettre le support des technologies « Cloud ». Ces technologies, proches du monde de l’internet des objets permettent de déployer des logiciels de façon standardisée tout en augmentant la résilience du logiciel et la maintenabilité du logiciel. Elles permettent d’amener à bord les cas d’utilisation des fournisseurs de services (Google, VOD, booking, maintenance prédictive …).Durant l’entretien, nous pourrons traiter la question qui est : quel sera l’impact de l’introduction du Edge Computing sur la répartition des fonctions?

Dans le même domaine de discussion :
Av4 – Comment garantir un transfert de connaissance efficace et pertinent lors d’Opération en Equipage Réduit

Av3 – De l’interaction à la collaboration Humain-Systèmes intelligents

 22 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Av3 – De l’interaction à la collaboration Humain-Systèmes intelligents

J. Diaz (THALES)

Compte tenu de l’interaction toujours croissante et de plus en plus profonde entre les humains et les systèmes intelligents, il est clair que des efforts doivent être mis en œuvre pour assurer une charge de travail cognitive moins exigeante pour l’opérateur. La clé pour cela est de mettre l’accent sur la relation Humains / Systèmes Intelligents, en veillant à ce que cette interaction soit la plus efficace possible. Toute difficulté de compréhension à ce stade peut avoir des répercussions importantes. Ainsi, nous proposons d’adresser la complexité de la communication entre humains et systèmes intelligents en la rendant mutuellement intelligible. Ça signifie: S’assurer que les Systèmes Intelligents et les Humains vont dialoguer à un niveau qui est celui de l’intention opérationnelle de l’opérateur humain. Clarifier les propositions du système intelligent d’une manière qui peut être facilement utilisée par les humains. L’approche qui consiste à créer une représentation cognitive partagée et mutuellement compréhensible, contribue à combler le fossé ontologique entre l’abstraction de haut niveau utilisée par les humains et cette abstraction de bas niveau utilisée par les Systèmes Intelligents. Quelle implication sur le design des interfaces Humains ou Systèmes Intelligents ? C’est ce sujet de l’évolution de l’interaction à la collaboration que nous vous proposons d’aborder durant l’entretien.

Dans le même domaine de discussion :