Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac4 – Optimisation des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac4 – Optimisation des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

D. Delahaye (ENAC)

Cet entretien propose dans un premier temps de fournir un état de l’art succinct des principes d’optimisation des trajectoires d’avion (avec quelques références historiques) et présentera ensuite les principaux facteurs qui pilotent actuellement la conception de ces trajectoires (coûts des compagnies, capacité d’espace aérien, météo, etc).Dans un second temps, nous aborderons les nouveaux challenges environnementaux qui vont contraindre le trafic aérien dans un futur assez proche (CO2, NOx, traînées de condensation, bruit, etc…).Enfin, nous aborderons les apports possibles de l’automatisation permettant de concilier les challenges abordés dans les deux premières parties (réduction des coûts, respect de la capacité, environnement, etc…).

Dans le même domaine de discussion :
Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac3 – Approche opérationnelle de la génération automatique de trajectoire d’urgence

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac3 – Approche opérationnelle de la génération automatique de trajectoire d’urgence

G. Mercan (FRACS)

La génération automatique de trajectoires d’urgence requiert l’intégration de nombreux savoir-faire : catégorisation des situations, gestion des données, gestion du profil de vol d’un avion potentiellement en détresse, gestion des contraintes météo, espace aériens, obstacles, … Le pilote, confronté à une situation d’urgence, devra disposer des informations utiles à ses décisions dans un temps très réduit pour une prise de décision rapide et efficace visant à sauvegarder la sécurité. Le développement des trajectoires automatiques d’urgence crée des exigences particulières sur les données et les capacités disponibles à bord. Les fonctionnalités ainsi disponibles seront utiles aux études en cours sur les vols autonomes et les applications monopilote.Le débat pourra ainsi porter sur les thèmes suivants :Quelle analyse instantanée des situations et de l’environnement du vol ? Quels besoins en données ? Comment penser ces fonctions ?…

Dans le même domaine de discussion :
Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac2- Quelles nouvelles technologies de communications sécurisées pour l’aviation ?

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac2- Quelles nouvelles technologies de communications sécurisées pour l’aviation ?

J. Pouzet (EUROCONTROL)

L’amélioration de la sécurité et de la capacité du contrôle aérien passent par l’introduction de nouvelles applications telles que la gestion en 4 dimensions des trajectoires (trajectory based operation ) pour tous les aéronefs y compris les drones. Ces applications nécessitent le déploiement d’une infrastructure intégrant des fonctions de Communication Navigation et Surveillance (CNS) tout en répondant à de nouvelles exigences de sécurité et de performances. Aussi, la communauté aéronautique est-elle à présent confrontée à des choix technologiques qui devront être mondiaux. En conséquence, le débat portera sur les technologies CNS retenues à ce jour et sur les critères de sélection de celles-ci en vue d’un déploiement qui pourrait débuter en 2023-2025 en Europe.

Dans le même domaine de discussion :
Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac1- Enjeux sociétaux du transport aérien

 25 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac1- Enjeux sociétaux du transport aérien

I. Laplace (ENAC)

Dans une société en plein questionnement sur les enjeux du changement climatique, la place du transport aérien fait l’objet de débats. Considéré comme accélérateur de la croissance et vecteur de rapprochement des cultures par les uns, dénoncé comme nuisible par les autres, le transport aérien est au cœur d’enjeux multiples et complexes.

À quoi sert le transport aérien civil ? Qu’apporte-t-il à la société ? En quoi a-t-il changé la société ? Les conditions qui ont mené à son développement existeront elles toujours demain ?

Les réponses à ces questions peuvent varier selon les contextes et les points de vue et n’ont donc pas de réponses uniques. Mais ces questionnements fondamentaux sont une étape essentielle à la construction du transport aérien de demain.

Dans le même domaine de discussion :
Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac4 – Calibration de moyens de radionavigation à l’aide de drones

 7 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac4 – Calibration de moyens de radionavigation à l’aide de drones

S. WATIER (DTI-DGAC)

Avec l’avènement des drones, de nouvelles possibilités s’ouvrent dans le domaine de la calibration permettant tout à la fois de limiter les contraintes d’exploitation des aérodromes lors des différentes calibration de moyens de radionavigation : Papi, ILS, VOR, DME et de réduire le coût de ces opérations.

Après un état des enjeux liés à la calibration régulière des moyens de radionavigation, les projets en cours sur la calibration des différents moyens seront exposés ainsi que les avantages comparés de la calibration par drone et de la calibration en vol. La complémentarité entre les différentes méthodes sera envisagée ainsi que les évolutions possibles tant sur le plan réglementaire qu’opérationnel pour améliorer encore l’usage des drones dans la calibration.

Le débat portera sur les bénéfices et contraintes liés à chaque méthode de calibration ainsi que sur l’extension de l’usage des drones pour d’autres types de calibration.

Dans le même domaine de discussion :
Ac4 – Optimisation  des trajectoires des aéronefs : nouveaux défis

Ac3 – Quel usage innovant de la navigation basée sur les performances pour une aviation plus verte ?

 13 places disponibles

1 visiteur connecté actuellement sur cette page

Ac3 – Quel usage innovant de la navigation basée sur les performances pour une aviation plus verte ?

C. BOUSQUET (DSNA-DGAC)

L’Aviation Civile doit s’inscrire plus que jamais dans le paysage économique et social, dans le respect de l’environnement et du citoyen. C’est une mutation attendue mais que la brutalité de la crise sanitaire et économique mondiale a précipitée. Pour soutenir et rendre possibles dans des délais raccourcis, les transformations nécessaires à cette évolution verte, la Navigation Basée sur la Performance (PBN) est un atout majeur. Elle est déjà largement utilisée en France et dans le monde pour accroitre la sécurité des vols. Les flottes sont très majoritairement équipées et la mixité du trafic n’est plus un obstacle. Pour ce nouveau défi, de nouveaux concepts s’appuyant sur la PBN vont permettre la transformation verte de concepts anciens.

La présentation portera principalement sur la présentation de deux concepts nouveaux en phase de mise en œuvre par la DSNA. Elle en montrera les enjeux. Le premier, VPT RNAV (Visual Prescribed Track RNAV) accompagne un concept OACI en cours d’élaboration. Il s’agit d’utiliser des capacités PBN présentes à bord pour définir une trajectoire utilisée en phase « d’approche à vue ». Le second est en cours d’élaboration et s’inscrit dans le cadre d’approches parallèles simultanées, pour l’aéroport de Paris-CDG.

Le débat portera sur l’impact de ces trajectoires PBN vertes, sur le rôle et les fonctions du pilote et du contrôleur aérien comme co-acteurs de cette mise en œuvre. Il portera sur la «rentabilité » d’équiper les aéronefs avec les moyens utiles à la mise en œuvre de certains types de ces procédures.

Dans le même domaine de discussion :